Nous accordons la plus haute importance à la santé des participant.e.s et de nos équipes d’animation. De plus, nous respectons les concepts de protection édictés par les autorités cantonales et fédérales compétentes.

CENTRES AERES (SANS HEBERGEMENT) D’OCTOBRE 2021

  • Les personnes vulnérables (les personnes vulnérables vaccinées ne sont plus considérées comme vulnérables) ainsi que les personnes qui ont été en contact moins de dix jours avant l’activité avec une personne infectée ou celles qui présentent des symptômes (fièvre + 38.5 ou toux aiguë sévère sans fièvre, douleurs musculaires, sensation de fièvre, insuffisance respiratoire, maux de gorge, perte soudaine de l’odorat et/ou du goût; et plus rarement : conjonctivite, maux de tête, rhume, symptômes gastro-intestinaux) ne participent pas aux activités.
  • Aucun test n’est demandé (ni aux participant.e.s, ni aux encadrant.e.s).
  • Aucun certificat COVID n’est demandé (ni aux participant.e.s, ni aux encadrant.e.s).

–> IMPORTANT : merci de remplir la décharge COVID vous concernant et la transmettre à l’équipe d’animation le premier jour d’accueil.

Participant.e.s de moins de 16 ans Encadrant.e.s
Port du masque
VD et GE : le port du masque n’est plus exigé pour les participants à l’intérieur et l’extérieur.
Port du masque
VD et GE : le port du masque n’est plus exigé pour les encadrant·e·s à l’extérieur. Il reste cependant recommandé (GE : obligatoire) pour les personnes sans certificat COVID à l’intérieur.
Distanciation sociale
VD et GE : la distanciation sociale n’est plus exigée pour les participants à l’intérieur et l’extérieur.
Distanciation sociale
VD : la distanciation sociale n’est plus exigée pour les encadrant·e·s à l’extérieur.
GE : la distanciation sociale entre encadrant·es, ainsi qu’entre encadrant.e.s et participant.e.s doit être respectée dans la mesure du possible et avec bon sens (1,5 mètre) et portent le masque à l’intérieur s’ils n’ont pas de Certificat Covid.
  • Un seul adulte référent vient amener et rechercher son/ses enfant/s aux activités.
  • Les parents et les encadrant.e.s portent un masque.
  • La distance (1.5 m) doit être respectée entre les encadrant.e.s et les parents.
  • Les parents n’entrent pas dans le lieu d’accueil.
  • Chaque participant.e se lave les mains ou se les désinfecte à son arrivée sur le lieu de l’activité.
  • Les gestes barrières en vigueur (éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche, tousser et éternuer dans le creux du coude en l’absence de mouchoir en papier) sont respectés par les encadrant.e.s ; ils sont expliqués aux participant.e.s en début d’activité et leur sont rappelés aussi régulièrement que nécessaire pendant l’activité.
  • Le MJSR fournit tout le matériel nécessaire pour la mise en œuvre des mesures d’hygiène.
  • Les participant.e.s et les encadrant.e.s se lavent régulièrement les mains avec du savon ou une solution hydroalcoolique, en particulier lors des sorties en transports publics, et avant et après les repas.
  • Des points d’eau sont prévus en suffisance, en particulier pour l’hygiène des mains, et, le cas échéant, une quantité suffisante de solution hydroalcoolique est prévue.
  • Chaque encadrant.e doit avoir accès à un flacon de solution hydroalcoolique en permanence.
  • Pour s’essuyer les mains suite au lavage, du papier ménage à usage unique est utilisé.
  • Seul du savon liquide (et non en bloc) est utilisé.
  • Le thermomètre de la pharmacie doit être désinfecté après chaque utilisation.
  • Les masques doivent être portés en cas de suspicion d’infection au COVID.
  • Des activités avec un nombre de participant.e.s réduits sont à privilégier.
  • Les activités en extérieur sont à privilégier.
  • Il est recommandé de garder les affaires dans les sacs afin d’éviter le mélange entre participant.e.s.
  • Une attention accrue est portée au nettoyage et au rangement du matériel.
  • Le matériel fréquemment utilisé est désinfecté le plus souvent possible.
  • Les encadrant.e.s privilégient les activités qui nécessitent peu de matériel.
  • Le passage du matériel entre différentes mains est à éviter en-dehors des activités sportives.
  • Les locaux sont régulièrement aérés (même lorsque la température extérieure est basse), nettoyés et désinfectés régulièrement avec des produits désinfectants pour surfaces, les sols sont lavés avec un produit habituel aussi souvent que nécessaire.

IMPORTANT : bien noter la répartition des enfants/adultes lors des repas (plan de table quotidien).

  • Les participant.e.s et les encadrant.e.s se lavent (ou se désinfectent) les mains avant et après les repas.
  • Dans la mesure du possible, les participant.e.s amènent leur propre matériel pour le repas (services, assiettes, gobelet/gourde). Pas d’échange de vaisselle/couverts.
  • Les pique-niques et les goûters individuels amenés par les participant.e.s sont à privilégier. Le partage de nourriture entre les participants doit être évité.
  • Lors des moments de repas, favoriser des petites tables et des groupes stables. Pour le centre aéré de Genève : consommation assise obligatoire à une place attribuée non interchangeable.
  • Des gobelets personnalisés ou des gourdes personnelles sont prévus pour les boissons.
  • Plateaux, verres et couverts ne sont pas laissés en libre-service, mais remis par les encadrants aux participants lors de la remise du repas.
  • Dans la mesure du possible, les participant.e.s ne vont pas en cuisine.
  • Si dans le cadre d’une activité d’animation les participant.e.s étaient amenés à prendre part à la préparation des repas, les mesures d’hygiène doivent être strictement respectés.
  • Une attention particulière est portée à la gestion des emballages, au lavage des mains au retour des courses et au lavage des aliments (légumes, fruits).
  • Aucun aliment n’est proposé en libre-service.
  • Les participant.e.s et encadrant.e.s ne peuvent être servis et consommer que s’ils sont assis.
  • Les règles sanitaires imposées pour les différents moyens de transport doivent être respectées (remontées mécaniques, transports publics, bus, …).
  • La mobilité douce est privilégiée.
  • Les encadrant.e.s privilégient des activités qui nécessitent peu ou pas de déplacements.
  • Séparer le/la malade du groupe, le/la masquer, prendre sa température, avertir le MJSR (merci d’être le + clair et le + transparent possible) et aller faire un test antigénique (gratuit car nous sommes en présence de symptômes) et/ou organiser un contrôle médical .
  • Si la personne malade est un.e participant.e, nommer un.e seul.e adulte référent.e et l’isoler masqué.e avec l’enfant malade, informer le/la responsable légal.e de l’enfant.
  • Sécuriser le reste du groupe =>
    • la journée se poursuit : aucun déplacement n’est autorisé (sauf pour des commissions indispensables => faites par 1 personne masquée),
    • aucune personne extérieure n’est côtoyée,
    • les activités extérieures prévues sont annulées.
  • Le/la responsable informe au plus vite le MJSR du résultat du contrôle médical.
  • Le/la responsable tient à jour le listing des participant.e.s parti.e.s. et resté.e.s sur place.

Cas COVID pas confirmé

😊  Si son état de santé le permet, la personne revient le jour suivant avec l’attestation du test antigénique négatif.
😊  La semaine se poursuit normalement pour tout le monde, en respectant les gestes barrière habituels.

Le MJSR prend le relais :

  • Informe au plus vite toutes les familles qu’un cas positif a été confirmé.
  • Organise le retour au domicile de la personne malade (qui ne revient pas) =>
    • si la personne malade est un.e participant.e et que la famille ne peut pas venir le/la chercher tout de suite : soit ses symptômes nécessitent qu’ il/elle soit amené.e aux urgences les plus proches, en taxi, accompagné.e du/de référent.e de l’équipe d’animation (les 2 personnes sont masquées et positionnées à l’arrière du taxi) ; soit, si les symptômes sont supportables, l’enfant reste isolé avec la ou le référent.e de l’équipe (tous 2 masqués) jusqu’à l’arrivée du/de la représentant.e légal.e.
    • si la personne malade est un.e encadrant.e : si le taux d’encadrement de l’équipe d’animation reste suffisant, la semaine continue ; si le taux d’encadrement n’est plus suffisant, la semaine s’arrête.
  • Informe les autorités compétentes (transmet notamment les listes des participant.e.s + encadrant.e.s).
  • Suit les instructions des autorités compétentes quant à la poursuite ou non de la semaine et aux mesures sanitaires immédiates à prendre (tests éventuels à effectuer par les enfants et les adultes, p. ex). NB : les autorités compétentes contactent ELLES les personnes qui seraient concernées par une quarantaine ou un isolement.
  • Informe les familles des décisions des autorités compétentes si ces dernières impactent la suite de la semaine.

L’équipe d’animation porte le masque et respecte la distanciation sociale (1,5 m) lors de l’accueil des familles de la fin de journée.

CAMPS DE VACANCES (AVEC HEBERGEMENT) D’OCTOBRE 2021

  • Les personnes vulnérables (les personnes vulnérables vaccinées ne sont plus considérées comme vulnérables) ainsi que les personnes qui ont été en contact moins de dix jours avant l’activité avec une personne infectée ou celles qui présentent des symptômes (fièvre + 38.5 ou toux aiguë sévère sans fièvre, douleurs musculaires, sensation de fièvre, insuffisance respiratoire, maux de gorge, perte soudaine de l’odorat et/ou du goût; et plus rarement : conjonctivite, maux de tête, rhume, symptômes gastro-intestinaux) ne participent pas aux activités.
Participant.e.s de moins de 16 ans Encadrant.e.s
  • Soit un auto-test, désormais payant en pharmacie, au maximum 24 heures avant le début du camp,
  • Soit un test (rapide antigénique ou PCR) dans une filière officielle, gratuit, au maximum 48h avant le début du camp.
  • Pour les mineurs, une confirmation écrite du test négatif de la part des représentants légaux doit être exigée

Sont exemptées d’auto-test :

  • Les personnes vaccinées complètement depuis plus de 14 jours (2 doses ou 1 dose suite au Covid).
  • Les personnes guéries du Covid durant 6 mois suite à leur test positif.
  • Tous les encadrant·e·s (et les participant·e·s âgé·e·s de plus de 16 ans) doivent obligatoirement disposer d’un certificat COVID (attestant qu’ils sont vacciné·e·s, guéri·e·s ou testé·e·s rapide antigénique ou PCR).
  • Les tests seront valables jusqu’à la fin du camp pour les activités internes à ce dernier.
  • Les tests sont remboursés par le MJSR sur présentation des justificatifs.

 

–> IMPORTANT : merci de remplir la décharge COVID vous concernant et la transmettre à l’équipe d’animation le premier jour du camp (sur le quai de gare ou sur place).

  • Le port du masque et la distanciation ne sont plus exigés pour les participant.e.s et pour les
    encadrant.e.s dans les camps avec hébergement.
  • Un seul adulte référent vient amener et rechercher son/ses enfant/s au camp ou sur le quai de gare.
  • Les parents et les encadrant.e.s portent un masque.
  • La distance (1.5 m) doit être respectée entre les encadrant.e.s et les parents à l’arrivée au camp ou sur le quai de gare.
  • Les parents n’entrent pas dans le lieu d’hébergement.
  • Chaque participant.e se lave les mains ou se les désinfecte à son arrivée sur le lieu du camp.
  • Les gestes barrières en vigueur (éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche, tousser et éternuer dans le creux du coude en l’absence de mouchoir en papier) sont respectés par les encadrant.e.s ; ils sont expliqués aux participant.e.s en début d’activité et leur sont rappelés aussi régulièrement que nécessaire pendant l’activité.
  • Le MJSR fournit tout le matériel nécessaire pour la mise en œuvre des mesures d’hygiène.
  • Les participant.e.s et les encadrant.e.s se lavent régulièrement les mains avec du savon ou une solution hydroalcoolique, en particulier lors des sorties en transports publics, et avant et après les repas.
  • Des points d’eau sont prévus en suffisance, en particulier pour l’hygiène des mains, et, le cas échéant, une quantité suffisante de solution hydroalcoolique est prévue.
  • Chaque encadrant.e doit avoir accès à un flacon de solution hydroalcoolique en permanence.
  • Pour s’essuyer les mains suite au lavage, du papier ménage à usage unique est utilisé.
  • Seul du savon liquide (et non en bloc) est utilisé.
  • Le thermomètre de la pharmacie doit être désinfecté après chaque utilisation.
  • Les masques doivent être portés en cas de suspicion d’infection au COVID.
  • Des activités avec un nombre de participant.e.s réduits sont à privilégier.
  • Les activités en extérieur sont à privilégier.
  • Il est recommandé de garder les affaires dans les sacs afin d’éviter le mélange entre participant.e.s.
  • Une attention accrue est portée au nettoyage et au rangement du matériel.
  • Le matériel fréquemment utilisé est désinfecté le plus souvent possible.
  • Les encadrant.e.s privilégient les activités qui nécessitent peu de matériel.
  • Le passage du matériel entre différentes mains est à éviter en-dehors des activités sportives.

Le MJSR s’est assuré que chaque logement utilisé permet de respecter une certaine distance : le nombre de participant.e.s et d’encadrant.e.s est adapté.

  • Les locaux sont régulièrement aérés (même lorsque la température extérieure est basse), nettoyés et désinfectés régulièrement avec des produits désinfectants pour surfaces, les sols sont lavés avec un produit habituel aussi souvent que nécessaire.
  • Lorsque le camp a lieu dans une maison, il est recommandé d’organiser les affaires des participant.e.s de manière à éviter que les affaires des un.e.s et des autres entrent en contact => garder les affaires dans les sacs afin d’éviter le mélange entre participant.e.s.
  • Si nécessaire un réaménagement et/ou une organisation du couchage peuvent être mis en place, afin de préserver un espace suffisant entre chaque participant.e.
  • Une organisation du matériel et des affaires personnelles respectueuse des règles d’hygiène est mise en place.
  • Une aération régulière des espaces de nuit est demandée.
  • Les lits doivent être espacés dans la limite du possible.
  • Un système de tournus qui respecte les distances physiques est envisagé pour la gestion des douches. Ces dernières sont nettoyées régulièrement après utilisation.
  • Si nécessaire un réaménagement des lieux et/ou organisation des moments d’hygiène individuelle (douches, lavage des dents) peuvent être mis en place, afin de préserver un espace suffisant entre chaque participant.e pour le respect de la distanciation sociale.
  • Les participant.e.s et les encadrant.e.s se lavent (ou se désinfectent) les mains avant et après les repas.
  • Dans la mesure du possible, les participant.e.s ne vont pas en cuisine.
  • Si dans le cadre d’une activité d’animation les participant.e.s étaient amenés à prendre part à la préparation des repas, les mesures d’hygiène doivent être strictement respectés.
  • Une attention particulière est portée à la gestion des emballages, au lavage des mains au retour des courses et au lavage des aliments (légumes, fruits).
  • Aucun aliment n’est proposé en libre-service.
  • Les participant.e.s et encadrant.e.s ne peuvent être servis et consommer que s’ils sont assis.
  • Les règles sanitaires imposées pour les différents moyens de transport doivent être respectées (remontées mécaniques, transports publics, bus, …).
  • La mobilité douce est privilégiée.
  • Les encadrant.e.s privilégient des activités qui nécessitent peu ou pas de déplacements.
  • Séparer le/la malade du groupe, le/la masquer, prendre sa température, avertir le MJSR (merci d’être le + clair et le + transparent possible) et aller faire un test antigénique (gratuit car nous sommes en présence de symptômes) et/ou organiser un contrôle médical .
  • Si la personne malade est un.e participant.e, nommer un.e seul.e adulte référent.e et l’isoler masqué.e avec l’enfant malade, informer le/la responsable légal.e de l’enfant.
  • Sécuriser le reste du groupe =>
    • la journée se poursuit : aucun déplacement n’est autorisé (sauf pour des commissions indispensables => faites par 1 personne masquée),
    • aucune personne extérieure n’est côtoyée,
    • les activités extérieures prévues sont annulées.
  • Le/la responsable informe au plus vite le MJSR du résultat du contrôle médical.

Cas COVID pas confirmé

😊  Si son état de santé le permet, la personne revient au camp avec l’attestation du test antigénique négatif et poursuit le camp. Le protocole classique en cas de maladie s’applique : rappeler la famille et soigner la personne malade (si elle n’est pas en état de poursuivre le camp, elle rentre à son domicile).

😊  La semaine se poursuit normalement pour tout le monde, en respectant les gestes barrière habituels.

  • La personne malade s’isole avec la ou le référent.e de l’équipe (tous 2 masqués) jusqu’à l’arrivée du/de la représentant.e légal.e.
  • Le camp se termine : le MJSR informe toutes les familles de la situation et demande à chacune de venir rechercher son enfant sur place.
  • Toute l’équipe d’animation porte un masque et respecte la distanciation sociale lors de l’accueil des familles.
  • Le MJSR informe les autorités compétentes (transmet les listes des participant.e.s + encadrant.e.s et donne la répartition dans les chambres) et suit leurs instructions quant aux mesures sanitaires immédiates à prendre (tests éventuels à effectuer par les enfants et les adultes, p. ex). Les autorités compétentes contactent ELLES les personnes qui seraient concernées par une quarantaine ou un isolement.
  • Il ne sera procédé à aucun remboursement.
  • L’équipe d’animation termine le camp normalement : rangements et nettoyages habituels effectués. Chacun.e rentre à son domicile en privilégiant un retour par qqun de la famille (en cas de retour en transport public nécessaire, le trajet est remboursé par le MJSR sur présentation du justificatif). La rémunération est due jusqu’à la fin de l’engagement prévu.